Que du muscle?

Une nouvelle cause de hyalinose segmentaire et focale (focal segmental glomerulosclerosis = FSGS), à mettre dans la longue liste déjà existante, est l’abus de stéroïdes anabolisants.

L’équipe de D’agati décrit le premier cas chez un bodybuilder professionnel de 30 ans, ainsi qu’une série de 10 bodybuilders ayant présentés la même pathologie. Le régime du cas index est intéressant avec plus de 550 g de protéines par jour, ainsi que moults suppléments (acides aminés, créatine, glutamine, multivitamines) et un « traitement » par stéroides anabolisants (testostérone injectable, methyl-1-testostérone per os), hormone de croissance et insuline.

Au moment du syndrome néphrotique (>26 g de protéinurie par jour) son « traitement » consiste en 4 UI d’hormone de croissance par jour, 500 mg de testostérone 2x par semaine IM. Il pèse alors 134 kg pour 180 cm (IMC 41.2 kg/m2), il est hypertendu (145/80 mmHg) et présente des oedèmes des membres inférieurs. Au niveau rénal, la créatinine est à 240 mcmol/l soit une clairance de la créatinine de 91 ml/min avec une hypoalbuminémie à 19 g/l. La biospsie rénale permet de poser le diagnostique de hyalinose segmentaire et focale collapsante.

Ce qui fait suspecté aux auteurs une association avec l’abus de stéroïdes anabolisants et pas seulement une atteinte secondaire liée à l’importante masse maigre et la prise de protéine c’est la présence sur la biopsie d’une atteinte collapsante avec effacement des pédicelles. C’est, selon moi, surtout l’évolution qui va faire penser à cette entité. En effet, dans un premier temps celui-ci stoppe son « traitement », perd du poids et prend un IECA avec quasi disparition de l’atteinte rénale. Cependant, se trouvant maigrichon, il reprend son « traitement » de stéroïdes anabolisants avec reprise rapidement du syndrome néphrotique comme on peut le voir sur ce graphique:

Il est intéressant de voir que l’on n’aurait jamais proposé au bodybuilder de reprendre son « traitement » pour prouver l’association. Il l’a fait spontanément!

Tags:, , , ,

Catégories : Maladie du rein, Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :