La guerre du sel

Le maire de New-York a décidé d’un plan pour réduire la consommation de sel de 25% dans les 5 prochaines années. Sachant que les recommandations pour le sodium sont de 1.5 à 2.3 g par jour et que la moyenne aux USA est de 3.4 g (soit environ 9 g de sel)  selon un article du NY times. Le but étant de diminuer la tension artérielle et de là les maladies cardiovasculaires.

Attention ici à la confusion entre sodium et chlorure de sodium (sel de cuisine), le premier étant 2.5 fois plus petit que le second (2.5*Na = NaCl = sel)

chlorure de sodium (NaCl) sodium(Na) sodium (Na)
9 g 3.6 g 154 mmol
5.8 g 2.3 g 100 mmol
4 g 1.5 g 70 mmol
1 g 0.4 g 17 mmol

Une  étude pour prouver les bienfaits de la réduction de sel dans la population générale n’est pas possible.

An elaborate clinical trial could weigh the pluses and minuses of cutting salt in a large group of people. But that would cost millions, and it has not been done.

Ce qui fait que « l’étude » va se faire sans contrôle et en méconnaissance des possibles effets néfastes!

En mars 2003, l’OMS (Organisation mondiale de la santé) publie un rapport sur « l’alimentation et les maladies chroniques » concluant que « la quantité de sel absorbée doit être inférieure à 5 grammes par jour ».

Tout ceci me rappelle un édito en 2008 dans NDT qui avait donné lieu à un des premiers blog que j’avais suivi, the salt blog by Dr. Stanley Shaldon. Il n’a pas été mis à jour depuis longtemps, mais je vous conseille de lire les commentaires, cela vaut la peine.

I believe there should be little doubt about the negative salt intake in patients with kidney disease. The most neglected point in this pro-con discussion is the fact that salt is maybe not harmful in « normal » persons (and in these people a lack of salt can even provoke damage by activation of the RAAS system), as the healthy kidney is very good in regulating our « saltcontent » .

…there is a mistaken belief even amongst full professors of nephrology that an individual with normal kidney function may eat as much salt as he likes and the kidney will take care of it.

The salt wars have only just begun, it has taken over 50 years since Doll first published on the dangers of smoking tobacco for the world to accept the dangers of passive smoking associated disease, and it will probably take another 50 years before the processed food industry is obliged to remove this addictive substance from their food products. Unfortunately, the altered taste bud sensation of the « salt addict » will make this even more difficult to achieve.

La guerre du sel semble avoir perdu une bataille et l’annonce d’une réduction de sa consommation est heureuse. Allons-nous revivre la même chose qu’avec la cigarette, sachant que le lobby du sel est très puissant.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.