Les bienfaits de la vitamine D

L’insuffisance en vitamine D (< 75 nmol/l) est un problème médical commun (grossièrement un cinquième de la population mondiale) avec des conséquences sur la santé qui sont diverses. Nous allons en revoir quelques unes (en vrac, avec de nombreuses références pour ceux qui veulent approfondir):

  • Les enfants asthmatiques avec une insuffisance en vitamine D ont plus de risque d’être hospitalisés que les enfants avec un taux normal de vitamine D.[1]
  • Une supplémentation en vitamine D vs placebo diminue le risque relatif d’infection par la grippe (influenza A) de 42% et d’avoir une attaque d’asthme de 93% chez des enfants de 6-15 ans.[2]
  • Les patients adultes en bonne santé avec un taux de vitamine D ≥ 95 nmol/l ont deux fois moins de risque d’avoir une infection respiratoire virale aiguë.[3]
  • L’augmentation de la prise de vitamine D diminue significativement la rigidité des vaisseaux artériels, un précurseur connu pour l’HTA et l’arthérosclérose.[4]
  • L’exposition active au soleil diminue le risque de développer un diabète de type 2 de 30%.[5]
  • Le fait de vivre a une latitude basse (au soleil) diminue le risque de développer un diabète de type 1, une sclérose en plaque, de l’hypertension et un cancer mortel.[6]
  • Une insuffisance en vitamine D augmente le risque cardiovasculaire.[7]
  • Il est clairement établi qu’une insuffisance en vitamine D entraîne une altération de l’homéostasie du calcium, incluant l’hyperparathyroïdisme secondaire.[8] La supplémentation en vitamine D native et active diminue un taux élevé de parathormone, sans évidence pour un effet clinique significatif.[9]
  • L’insuffisance en vitamine D est un facteur de risque indépendant pour développer une insuffisance rénale terminale.[10]
  • Les métabolites de la vitamine D peuvent avoir un effet rénoprotecteur en bloquant le système rénine-angiotensine-aldostérone, en ayant un effet anti-protéinurique, anti-inflammatoire et immunomodulateur.[11][12]
  • Une supplémentation en vitamine D diminue la TA de 2 à 6 mmHg.[13]
  • Certains avancent que l’effet bénéfique des statines ne se ferait pas par diminution du cholestérol, mais par activation du récepteur à la vitamine D.[14] Cela expliquerait mieux l’effet pléiotropique de cette molécule.

La vitamine D est produite par les organismes exposés au soleil depuis plus de 500 millions d’années.[15] La plupart des tissus et des cellules du corps ont des récepteurs à la vitamine D et on estime que 200 à 2’000 gènes peuvent directement ou indirectement être contrôlés par la vitamine D activée (1,25-(OH)2-D). Ces gènes sont ceux qui régulent la croissance cellulaire et préviennent les néoplasies; ceux qui régulent le système immunitaire; ceux qui augmentent la production d’insuline et améliorent la sensibilité à l’insuline, la contraction des cardiomyocytes et des cellules musclaires; et ceux qui améliorent la santé de l’os.

Alors qu’on pensait que les sanatoriums fonctionnaient grâce à l’action bactéricide directe de la lumière UV sur les mycobactéries, on sait maintenant que cet effet «bactéricide» passe par la production de vitamine D.[16]

Attention toutefois à supplémenter correctement les patients en vitamine D (voir billet sur l’intoxication à la vitamine D)

Source

1. Brehm JM, Schuemann B, Fuhlbrigge AL, Hollis BW, Strunk RC, Zeiger RS, Weiss ST, Litonjua AA, Childhood Asthma Management Program Research Group: Serum vitamin D levels and severe asthma exacerbations in the Childhood Asthma Management Program study. J. Allergy Clin. Immunol. 2010, 126:52–8.e5.

2. Urashima M, Segawa T, Okazaki M, Kurihara M, Wada Y, Ida H: Randomized trial of vitamin D supplementation to prevent seasonal influenza A in schoolchildren. Am. J. Clin. Nutr. 2010, 91:1255–1260.

3. Sabetta JR, DePetrillo P, Cipriani RJ, Smardin J, Burns LA, Landry ML: Serum 25-hydroxyvitamin d and the incidence of acute viral respiratory tract infections in healthy adults. PLoS ONE 2010, 5:e11088.

4. Dong Y, Stallmann-Jorgensen IS, Pollock NK, Harris RA, Keeton D, Huang Y, Li K, Bassali R, Guo D, Thomas J, Pierce GL, White J, Holick MF, Zhu H: A 16-week randomized clinical trial of 2000 international units daily vitamin D3 supplementation in black youth: 25-hydroxyvitamin D, adiposity, and arterial stiffness. J. Clin. Endocrinol. Metab. 2010, 95:4584–4591.

5. Lindqvist PG, Olsson H, Landin-Olsson M: Are active sun exposure habits related to lowering risk of type 2 diabetes mellitus in women, a prospective cohort study? Diabetes Res. Clin. Pract. 2010, 90:109–114.

6. Holick MF: Vitamin D deficiency. N Engl J Med 2007, 357:266–281.

7. Anderson JL, May HT, Horne BD, Bair TL, Hall NL, Carlquist JF, Lappé DL, Muhlestein JB, Intermountain Heart Collaborative (IHC) Study Group: Relation of vitamin D deficiency to cardiovascular risk factors, disease status, and incident events in a general healthcare population. Am. J. Cardiol. 2010, 106:963–968.

8. Verstuyf A, Carmeliet G, Bouillon R, Mathieu C: Vitamin D: a pleiotropic hormone. Kidney Int 2010, 78:140–145.

9. Kandula P, Dobre M, Schold JD, Schreiber MJ, Mehrotra R, Navaneethan SD: Vitamin D supplementation in chronic kidney disease: a systematic review and meta-analysis of observational studies and randomized controlled trials. Clin J Am Soc Nephrol 2011, 6:50–62.

10. Melamed ML, Astor B, Michos ED, Hostetter TH, Powe NR, Muntner P: 25-hydroxyvitamin D levels, race, and the progression of kidney disease. J Am Soc Nephrol 2009, 20:2631–2639.

11. Doorenbos CRC, van den Born J, Navis G, de Borst MH: Possible renoprotection by vitamin D in chronic renal disease: beyond mineral metabolism. Nat Rev Nephrol 2009, 5:691–700.

12. de Zeeuw D, Agarwal R, Amdahl M, Audhya P, Coyne D, Garimella T, Parving H, Pritchett Y, Remuzzi G, Ritz E, Andress D: Selective vitamin D receptor activation with paricalcitol for reduction of albuminuria in patients with type 2 diabetes (VITAL study): a randomised controlled trial. Lancet 2010, 376:1543–1551.

13. Pilz S, Tomaschitz A: Role of vitamin D in arterial hypertension. Expert Rev Cardiovasc Ther 2010, 8:1599–1608.

14. Grimes DS: Are statins analogues of vitamin D? Lancet 2006, 368:83–86.

15. Holick MF: Vitamin D deficiency in 2010: health benefits of vitamin D and sunlight: a D-bate. Nat Rev Endocrinol 2011, 7:73–75.

16. Krapf R: Voilà pourquoi les sanatoriums étaient efficaces dans le traitement de la tuberculose. Forum Med Suisse 2006, 6:641.

Tags:

Catégories : Electrolytes, Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

8 Commentaires le “Les bienfaits de la vitamine D”

  1. Danielle Lévesque
    5 août 2012 à 00:14 #

    J’ai pris 2000 UI de vitamine D pendant 1 mois 10 jours et je ressens les symptômes d’un intoxication. J’ai cessé de prendre de la vitamine D aujourd’hui ainsi que du calcium. Y a-t-il autre chose que je puisse faire pour me désintoxiquer ? Je bois beaucoup d’eau pour nettoyer tout cela. Croyez-vous qu’il peut me rester des séquelles. ?

    Merci

    J'aime

    • 5 août 2012 à 11:23 #

      Chère Danielle,
      Qu’est-ce qui vous fait penser que vous avez une intoxication, ce qui paraît peu vraisemblable avec la dose que vous avez pris?
      Bien à vous

      J'aime

  2. 27 mars 2015 à 08:29 #

    bonjour;
    Depuis un cancer du sein j’ ai été supplémentée en vitamine d à ma demande.
    j’ avoue avoir forcé sur les doses après avoir lu les taux exigés en Amérique.
    Récemment le labo s’est affolé devant un surdosage sanguin mais avec une calcémie normale.
    Je vais donc arrêter momentanément afin de revenir à des taux moins hauts ,mais depuis 3 ans ,je pense que cette prise de vit d m’ ai aidée à lutter contre les récidives du sein.
    Qu’en pensez vous?je ne me suis jamais sentie intoxiquée!!
    ELISA

    J'aime

    • 27 mars 2015 à 20:54 #

      Chère Elisa,
      Il est difficile de commenter sans connaître les doses que vous avez pris et les valeurs de laboratoire.
      La prise de vitamine D native n’est en tout cas pas délétère quand cela est pris de manière raisonnable.
      Bien à vous

      J'aime

Rétroliens/Pings

  1. Recommandations américaines sur les apports en vitamine D | nfkb0's blog (ecn, nutrition, sport et autres choses*) - 7 octobre 2011

    […] http://nephrohug.com/2011/09/15/les-bienfaits-de-la-vitamine-d/ Partagez ce billet !ShareTweet Cette entrée a été publiée dans médecine, nutrition, top, avec comme mot(s)-clef(s) apports conseillés, RDA, recommandations, Vitamine D. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. ← Il faut que je remette ma WS : vite ! Trucs en vrac pour les dossiers de réanimation/urgences pour l’ECN → […]

    J'aime

  2. Vitamine D: aspects pratiques | NEPHROHUG - 1 décembre 2011

    […] différents articles montrant Les bienfaits de la vitamine D et les risques d’une trop importante supplémentation Intoxication à la vitamine D, voici un […]

    J'aime

  3. Vitamine D et transplantation rénale | NEPHROBLOG - 16 avril 2014

    […] D: aspects pratiques Les bienfaits de la vitamine D Vitamine D chez l’enfant, du rachitisme aux besoins quotidiens Intoxication à la vitamine […]

    J'aime

  4. Chez qui doser la vitamine D native ? | NEPHROBLOG - 31 mai 2016

    […] Choosing wisely Vitamine D: aspects pratiques Les bienfaits de la vitamine D […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :