Diurétiques et insuffisance rénale aiguë

Le Dr James Tataw s’est intéressé à l’indication des diurétiques comme prévention ou traitement de l’IRA.1 Il parle ici des diurétiques de l’anse (furosémide, torasémide et bumétanide) qui agissent au niveau du segment ascendant de l’anse de Henle en bloquant la pompe Na+/K+/2Cl. Cette pompe est demandeuse d’énergie et donc d’oxygène. Les diurétiques permettraient de diminuer la consommation d’oxygène en la bloquant. Ils auraient ainsi un rôle protecteur en cas d’ischémie rénale. D’autres mécanismes sont également évoqués (vasodilatation des vaisseaux rénaux corticaux, inhibition feedback tubulo-glomérulaire, expulsion débris cellulaires…) pour expliquer l’utilisation de diurétiques en cas d’IRA.

Voici quelques situations cliniques où les diurétiques sont utilisés:

  • Prévention de l’IRA post-injection de produit de contraste: plus d’IRA avec diurétiques!
  • Prévention IRA post chirurgie cardio-vasculaire: aucun bénéfice
  • Traitement de l’IRA oligo-anurique: amélioration de la diurèse; aucun effet sur la récupération rénale ou la mortalité; plus d’ototoxicité avec furosémide (>1.5 g par jour)
  • Traitement de l’hypervolémie associée à une IRA: utilisation de diurétiques paraît légitime; pas d’essais cliniques randomisés
  • Sevrage de l’épuration extra-rénale: pas d’évidence d’une diminution de la durée d’EER ou de patients dialyse-dépendant.

L’utilisation des diurétiques semble bénéfique chez les patients présentant une IRA avec surcharge volémique associée, dans la mesure où ils permettent la réduction de la congestion veineuse et l’amélioration du flux sanguin rénal.

Références:

1. Tataw J, Saudan P. Diuretics in acute renal injury: useful or harmful ? Rev Med Suisse. 2011;7:501-504. [télécharger le texte en français au format PDF, 532 Ko]

4 commentaires

      • Les diurétiques de l’anse, administrés lorsque le volume circulant est adéquat, permettent souvent de déclencher une diurèse. Chez le rat, ils diminuent la consommation rénale d’oxygène, le feed back tubulo-glomérulaire, et favorisent l’élimination des cylindres intratubulaires. Toutefois, leur utilisation chez l’homme n’a pas été associée à une diminution de la mortalité ni à une accélération de la récupération de la fonction rénale.[1,2]

        1. Ponte B, Saudan P. [Acute Renal Failure in 2008] Rev Med Suisse 2008;4:568 Free Article
        2. Ho KM, Sheridan DJ. Meta-analysis of frusemide to prevent or treat acute renal failure. BMJ 2006;333:420. Free Article

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.