Le magnésium comme chélateur du phosphate

Dans le billet du 19 mai, je parlais de chélateur à base de magnésium pour faire baisser le phosphate et de mon inexpérience par rapport à ce traitement (je ne dois pas être le seul).

Une étude toute récente a retenu mon attention par rapport à ce chélateur qui n’est pas encore disponible en Suisse. Il s’agit de l’étude CALMAG publié dans NDT qui a comparé l’OsvaRen® [calcium acetate (435 mg dont 110 mg de calcium)/ magnesium carbonate (235 mg dont 60 mg de magnésium)] vs le Renagel® dans une étude randomisée contrôlée de non-infériorité chez 255 patients en dialyse.

Après 24 semaines de traitement le phosphore diminue dans les 2 groupes et l’hypothèse de non-infériorité est vérifiée. Le calcium total et le magnésium augmentent plus dans le groupe OsvaRen® et le nombre d’effets secondaires est identique dans les 2 groupes.

Effet sur le phosphore

Effet sur le magnésium

CaMg was non-inferior to the comparator at controlling serum phosphorus levels at Week 25.

Tout le reste n’est que spéculations, à savoir que cela diminue la charge calcique et que le magnésium pourrait avoir un effet bénéfique sur les calcifications vasculaires. Je ne suis toutefois pas convaincu de l’innocuité d’un traitement de magnésium chez nos patients dialysés et son accumulation est probablement très mal corrélée à son taux sanguin.

En terme de charge en magnésium (60 mg), un comprimé d’OsvaRen® correspond  un comprimé de Magnesiocard® 2.5. La dose journalière – pour un adulte en bonne santé – recommandée par le compendium suisse des médicaments est de 4.5 mg de magnésium par kilo et par jour, soit 315 mg pour un patient de 70 kg. Avec 4 cp comme dose de départ dans cette étude, on est déjà à 240 mg de magnésium et avec une insuffisance rénale terminale !!!

Tags:, , ,

Catégories : Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

3 Commentaires le “Le magnésium comme chélateur du phosphate”

  1. 2 août 2017 à 14:25 #

    Après avoir découvert une anémie, on m’a fait une perfusion de 2 flacons de fer, suite à cela j’ai eu une grosse chute de phosphates, il a fallu du temps pour le découvrir. J’étais très mal… j’arrête aujourd’hui la prise de phoscaps. Y a t’il des choses à surveiller suite à cela?

    J'aime

Rétroliens/Pings

  1. Le fer bon à tout faire | NEPHROBLOG - 11 novembre 2013

    […] Le magnésium comme chélateur du phosphate […]

    J'aime

  2. Les chélateurs du phosphate | NEPHROBLOG - 30 mars 2015

    […] cette page date un peu, vu que je parlais de la venue prochaine du Renvela® !) Le magnésium comme chélateur du phosphate Le fer bon à tout faire (Je parle, entre autre, du futur Velphoro® qui s’appelait alors le […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :