Alemtuzumab en induction pour la greffe rénale

Voici l’excellente présentation de la Dre Karine Hadaya sur l’article du Journal de la Nouvelle Angleterre concernant l’utilisation de l’alemtuzumab (Campath®) en induction dans la transplantation rénale (étude INTACT).(1)

Les buts de l’étude étaient de comparer l’efficacité et la sécurité de l’anti-CD52 (alemtuzumab) à celles de l’anti-IL2R (basiliximab) et aux thymoglobulines. L’hypothèse étant une meilleure prévention des rejets aigus à 6 et 12 mois avec l’alemtuzumab.

Cliquez sur l’image pour télécharger la présentation au format PDF (2.6 Mo)

By the first year after transplantation, biopsy-confirmed acute rejection was less frequent with alemtuzumab than with conventional therapy. The apparent superiority of alemtuzumab with respect to early biopsy-confirmed acute rejection was restricted to patients at low risk for transplant rejection; among high-risk patients, alemtuzumab and rabbit antithymocyte globulin had similar efficacy.

Source:

1. Hanaway MJ, Woodle ES, Mulgaonkar S, Peddi VR, Kaufman DB, First MR, Croy R, Holman J, INTAC Study Group. Alemtuzumab induction in renal transplantation. N Engl J Med 2011 May;364(20):1909–1919.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.