Qu’est-ce qui cause des crampes dans le syndrome néphrotique ?

La crampe peut être définie comme une contraction soudaine, involontaire, passagère et douloureuse (surtout) d’une partie ou de la totalité d’un muscle.

Le syndrome néphrotique (SN) est caractérisé par une importante protéinurie, un syndrome oedémateux, une hypoalbuminémie et une perturbation du bilan lipidique.[1] Voir Définition de la protéinurie d’ordre néphrotique Dans quelques cas de SN, les patients peuvent souffrir d’importantes crampes musculaires qui peuvent affecter sérieusement leur qualité de vie. La présence de crampes dans le SN n’est pas aussi fréquente que la présence d’oedème, mais elles peuvent en présenter dans plusieurs situations:

1. Diurétiques

La rétention hydro-sodée est le symptôme le plus visible du SN. Les patients présentent des oedèmes des membres inférieurs, qui typiquement prennent le « godet », mais l’eau peut s’infiltrer partout dans le corps, allant jusque’à provoquer un oedème pulmonaire. Les diurétiques permettent de diminuer cette surcharge hydro-sodée. Cependant, l’utilisation à long terme de diurétiques fait perdre également du potassium, du magnésium et du calcium pouvant entraîner des crampes. L’hypovolémie peut également être la cause des crampes (cf 2.)

2. Hypovolémie

L’hypovolémie peut être responsable de crampes dans le SN. La perte d’une large quantité de protéine dans les urines peut entraîner une hypovolémie. Voir Mécanisme des oedèmes dans le syndrome néphrotique De plus, les patients présentant un syndrome oedémateux ont tendance à diminuer l’apport liquidien pour ne pas augmenter encore cette surcharge hydro-sodée. Enfin, nous l’avons vu au point 1., les diurétiques peuvent provoquer une hypovolémie.

3. Vitamine D

Les patients perdent de la vitamine D lors du SN et une hypovitaminose D peut provoquer des crampes.[3]

4. Atteinte du système nerveux

Au début du SN, il n’y a pas d’atteinte nerveuse. Avec la progression de la maladie, une insuffisance rénale peut s’installer et provoquer une atteinte nerveuse. Quand le système nerveux est atteint, cela peut provoquer des crampes.

5. Dialyse

Quand le SN progresse jusqu’à la dialyse, les crampes peuvent être une complication de la dialyse. Voir Les crampes en dialyse

Le traitement des crampes consiste à identifier la ou les cause(s) et de corriger celle(s)-ci.

Voir aussi

Maladie thromboembolique associée au syndrome néphrotique

Définition de la protéinurie d’ordre néphrotique

Mécanisme des oedèmes dans le syndrome néphrotique

Les crampes en dialyse

Source

1. What Causes Muscle Cramps in nephrotic syndrome http://www.kidney-cares.org/nephrotic-syndrome-symptoms-complications/1610.html visité le 7 novembre 2013

2. Mosenkis A, Townsend RR Muscles Cramps and Diuretic Therapy J Clin Hypertens (Greenwich) 2005;7:134-5. Free Full Article

3. Girgis CM, Clifton-Bligh RJ, Hamrick MW, Holick MF, Gunton JE: The roles of vitamin D in skeletal muscle: form, function, and metabolism. Endocr Rev 2013, 34:33–83. Free Full Article

Image à la une

Tags:, , , ,

Catégories : Information patients, Néphrologie, Rein et maladie systémique

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

un commentaire le “Qu’est-ce qui cause des crampes dans le syndrome néphrotique ?”

  1. Phelippeau
    7 février 2014 à 17:45 #

    Bonjour. Je vous remercie pour les informations que vous transmettez par l’intermédiaire de votre blog. La maladie de Wegener diagnostiquée tardivement en 1997 m’a laissé des séquelles rénales très importantes. Soigné classiquement jusqu’en 99, j’ai adopté parallèlement la 3e médecine consistant en un régime hipotoxique qui a eu pour conséquence de mettre la maladie en rémission mais bien sûr n’a pas amélioré la fonction rénale( destruction d’une grosse partie des néphrons).
    Je voudrais mettre l’accent sur la prévention des maladies systémiques ayant pour conséquences une atteinte rénale. Je pense également au diabète de type 2 pour lequel ce régime est très approprié. Je souhaiterais que le monde médical tienne compte des résultats obtenus. Le livre de référence qui explique pourquoi » ça marche » et qui donne des statistiques obtenues : » Alimentation, 3e médecine » de Jean Seignalet. Vous pouvez également me contacter soit par mail soit par téléphone. 04.90.46.01.37.
    Cordialement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :