Evaluation du risque de néphropathie aux produits de contraste

Une amie radiologue, la Dr Martina Martins Favre, m’a posé la question de savoir s’il existait un questionnaire permettant de suspecter une insuffisance rénale. En effet, avant d’injecter de l’iode pour un examen radiologique, elle aimerait être sûre qu’il n’y a pas de risque pour les reins. Elle ne peut pas, par ailleurs, exiger une estimation du débit de filtration glomérulaire pour chaque patient.

Avant de répondre à la question posée, je vous invite à consulter le blog que le centre d’imagerie ID Imagerie & Développement anime [www.idblog.ch] et particulièrement l’article sur l’iode [Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’iode…].(1)

Dans cet article, à la question «Dois-je obtenir les taux d’urée et de créatinine pour chaque patient avant une injection?», la réponse est non. Tous les patients ne sont pas à risque de développer une néphropathie aux produits de contraste. Et plus bas, on lit que les facteurs de risque sont: une altération de la fonction rénale, une déshydratation, un diabète, une insuffisance cardiaque congestive, une prise de médicaments néphrotoxiques…

L’identification des patients à risque est donc primordiale et un questionnaire a été développé dans ce sens par Choyke et coll.(2) Ils ont pu montrer que 94% des patients répondant par la négative à un questionnaire simple basé sur 6 questions (maladie rénale ? antécédent de chirurgie rénale ? protéinurie ? diabète ? HTA ? goutte ?) avaient un taux sérique de créatinine normal.

« The Choyke Questionnaire »:

  1. Vous a-t-on déjà dit que vous aviez un problème avec vos reins?
  2. Vous a-t-on déjà dit que vous aviez des protéines dans vos urines?
  3. Avez-vous de l’hypertension artérielle (pression artérielle haute)?
  4. Avez-vous du diabète?
  5. Avez-vous de la goutte
  6. Avez-vous eu de la chirurgie pour vos reins?

The European Society of Urogenital Radiology (ESUR) recommande d’utiliser ce questionnaire pour détecter les patients à risque d’avoir une fonction rénale anormale.(3)

Sena et coll démontrent, chez les patients avant injection de gadolinium, que le questionnaire de Choyke permet d’identifier les patients à risque d’avoir une insuffisance rénale sévère (eGFR < 30 mL/min), quand celui-ci est fait au moment du rendez-vous et le jour de l’examen.(4). Cette étude est très intéressante alors qu’actuellement les nouvelles recommandations européennes obligent à évaluer la fonction rénale avec une prise de sang « obligatoire » pour les chélates linéaires et « recommandée » pour les macrocycles.

Les points à retenir:

  • Une insuffisance rénale préalable est le facteur de risque le plus important pour développer une néphropathie aux produits de contraste.
  • Une évaluation de la fonction rénale doit être obtenue avant l’administration de produits iodés pour identifier les patients à risque de néphropathie aux produits de contraste et permettre de prendre les mesures appropriées pour diminuer ce risque [Quel produit de contraste choisir en cas d’IRC]
  • L’estimation du débit de filtration glomérulaire (eGFR) est recommandée pour évaluer la fonction rénale en utilisant la formule MDRD [Modification of Diet in Renal Disease]
  • Quand aucune mesure de la fonction rénale n’est disponible, le questionnaire de Choyke permet d’identifier les patients à risque de néphropathie aux produits de contraste.

Sources:

1. Bettmann MA. Frequently Asked Questions: Iodinated Contrast Agents. Radiographics. 2004 Oct. 1;24(suppl_1):S3–S10.

2. Choyke PL, Cady J, DePollar SL, Austin H. Determination of serum creatinine prior to iodinated contrast media: is it necessary in all patients? Tech Urol. 1998 Jun.;4(2):65–69.

3. Thomsen HS, Morcos SK, Members of Contrast Media Safety Committee of European Society of Urogenital Radiology (ESUR). In which patients should serum creatinine be measured before iodinated contrast medium administration? European radiology. 2005 Apr.;15(4):749–754.

4. Sena BF, Stern JP, Pandharipande PV, Klemm B, Bulman J, Pedrosa I, et al. Screening patients to assess renal function before administering gadolinium chelates: assessment of the Choyke questionnaire. AJR Am J Roentgenol. 2010 Aug.;195(2):424–428.

4 commentaires

  1. Je suis néphrologue. Je suis un peu surprise de ces recommandations étant donné que la plupart des patients que nous voyons en consultation pour la 1ere fois ne se connaissent aucune maladie rénale et ont pourtant une insuffisance rénale chronique ancienne parfois sévère lorsque l’on se donne la peine de rechercher les créatinines antérieures. Ils sont à mon sens à risque de faire une insuffisance rénale aiguë au moment de l’injection d’iode et répondraient le plus souvent non à la plupart des questions posées dans le questionnaire proposé…

    J'aime

    • Chère Natacha,
      En tant que néphrologues, nous voyons la plupart du temps des patients qui nous sont référés pour un problème rénal et nous somme de part le fait biaisés. Ils répondraient oui à la question de savoir s’ils ont un problème avec les reins, sinon ils ne viendraient pas voir un néphrologue! C’est vrai qu’un certain nombre n’est pas diabétique, hypertendu, goutteux et ce questionnaire ne vas pas les détecter! Que proposez-vous, un dosage de la créatinine pour tout le monde avant une imagerie avec injection d’iode?
      Bien à vous

      J'aime

  2. Bonjour
    J’ai un taux élevé d’acide urique (563,5mcmol/l au 24/02/12) et des crises de goutte depuis plus de 20 ans à part la colchicine pendant les crises je n’ai jamais rien pris pour diminuer l’acide urique. Aujourd’hui un néphrologue m’a préscrit Adenuric 80 1/j , or on m’a diagnostiqué une ishcémie il y’a plus de 20 ans mais depuis pas de problème cardiaque connu. Cependant je lis, dans le document suivant:
    http://www.ema.europa.eu/docs/fr_FR/document_library/EPAR_-_Product_Information/human/000777/WC500021812.pdf

    « Le traitement par fébuxostat n’est pas recommandé chez les patients atteints de cardiopathie ischémique ou d’insuffisance cardiaque congestive (voir rubrique 4.8). »

    J’ai peur. Que me conseillez vous

    Cordialement Akos Biro

    J'aime

    • Cher Akos Biro,
      Il ne semble pas que vous ayez une cardiopathie ischémique ou une insuffisance cardiaque congestive. En tout cas pas active. Je ne me ferais dès lors pas de souci, mais je vous propose d’en parler à votre médecin qui vous connaît bien.
      Bien à vous

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.