Tout savoir sur l’oxalate dans la maladie lithiasique

L’oxalate est un sel organique dont la formule chimique est C2O4.[1-2] Son important pouvoir lithogène (à former des calculs) tient à sa très faible solubilité. En effet, la solubilité de l’oxalate ne dépasse pas 80 µmol/l en milieu aqueux, alors que l’excrétion urinaire de l’oxalate est normalement de 150 à 450 µmol/l par jour. Il en résulte que les urines sont souvent sursaturées en oxalate de calcium avec risque de formation de calculs.

L’oxalate se trouve à l’état naturel sous la forme d’oxalate de potassium ou de calcium dans les racines et rhizome de nombreuses plantes telles que l’oseille, la rhubarbe et la betterave.

Le sel d’oseille, fait à partir de plantes de la famille des oxalis, est connu et d’emploi commun comme décolorant en teinture, détartrant et complexant éliminant les taches de rouille, vernis et encres depuis le XVIIIe siècle.

Le composé chimique pur a été découvert en 1776 par le chimiste suédois Carl Wilhelm Scheele en procédant à l’oxydation du sucre par l’acide nitrique d’où son autre nom l’acide de sucre. Friedrich Wöhler synthétise en 1824 ce produit naturel, et inaugure ainsi la synthèse chimique. L’oxydation des glucides les plus communs, en particulier l’amidon, donne l’acide oxalique. De façon industrielle (Rhône-Poulenc) l’acide oxalique est obtenu par deux oxydations successives, à l’aide d’acide nitrique puis de dioxygène de l’air en présence d’un catalyseur.

Apport alimentaire et absorption intestinale de l’oxalate

L’oxalate présent dans l’urine (oxalurie) est soit d’origine exogène (alimentaire), soit d’origine endogène. La part de l’oxalate provenant de l’absorption intestinale est beaucoup plus faible que celle provenant de la biosynthèse de l’oxalate, qui est la principale source d’oxalate éliminé par les reins.[3]

Facteurs augmentant l’oxalurie (hyperoxalurie):

  • aliments riches en oxalate absorbable (voir la suite)
  • faible concentration du calcium dans la lumière intestinale [4]
  • hyperabsorption d’oxalate au niveau entérique (entéropathies inflammatoires, résection iléale ou après chirurgie bariatrique) [9-13]
  • décolonisation intestinale en Oxalobacter formigene [5]
  • apport élevé en protéines animales [6]
  • acide ascorbique (vitamine C) à forte dose (> 2 g par jour) [7-8]
  • intoxication à l’éthylène glycol
  • excès de production endogène (hyperoxalurie primaire)

Facteurs diminuant l’oxalurie

  • concentration élevée d’ions calcium et magnésium dans la lumière intestinale
  • diurèse élevée (augmentation modérée du débit de l’oxalurie, mais forte diminution de la concentration de l’oxalurie)

Seul l’ion oxalate libre est absorbé par l’intestin, s’il est sous forme d’oxalate de calcium, très peu soluble, il est éliminé dans les selles. Il en résulte que le contenu intestinal en calcium est un déterminant important de l’absorption d’oxalate et que toute diminution du calcium dans la lumière intestinale augmente la quantité d’oxalate libre absorbable.[4]

L’oxalate est présent dans de nombreux aliments, dont:

  • le cacao et donc dans le chocolat, les noix, les noisettes, les baies, les fraises, les agrumes, la carambole, la rhubarbe, les épinards, le céleri, la carotte, les bettes ou blettes, certaines salades comme la roquette, les figues sèches, les groseilles, les framboises, les prunes, quelques produits à base de soja, le thé, le café lyophilisé, le son (dans le pain gris), certaines graines dont: les haricots verts, les haricots secs et l’oseille

Le traitement de l’hyperoxalurie (voir Calcul rénal d’oxalate de calcium) dépend de l’étiologie et de la sévérité de celle-ci. Le traitement initial consiste à augmenter la diurèse (> 2 litres par jour) en augmentant les apports liquidiens et à mettre en place un régime pauvre en oxalate tout en gardant des apports en calcium suffisant.

Voir aussi

Calcul rénal d’oxalate de calcium
Anomalies biologiques retrouvées lors d’un bilan de lithiase urinaire
Recommandations diététiques en cas de calculs rénaux
Il était une fois la maladie de la pierre

Source

Lithiase urinaire 2e édition

  1. fr.wikipedia.org/wiki/Acide_oxalique
  2. GESTIS Substance Database
  3. Contribution of dietary oxalate to urinary oxalate excretion Kidney International 2001
  4. Hyperoxaluria: a gut-kidney axis ? Kidney International 2011
  5. Oxalate Degradation by Gastrointestinal Bacteria from Humans J Nutr 1986
  6. Sensitivity to meat protein intake and hyperoxalurie in idiopathic calcium stone formers Kidney International 2001
  7. Effect of ascorbic acid consumption on urinary stone risk factors J Urol 2003
  8. Vitamine C et risque lithiasique Prog Urol 2003
  9. Evidence of excessive absorption of oxalate by the colon in enteric hyperoxaluria Scand J Gastroenterol 1978
  10. Importance of the colon enteric hyperoxaluria N Engl J Med 1977
  11. Hyperoxaluria in kidney stone formers treated with modern bariatric surgery J Urol 2007
  12. Prevalence of Hyperoxaluria After Bariatric Surgery J Urol 2009
  13. Chirurgie bariatrique, lithiase oxalo-calcique et insuffisance rénale par néphropathie oxalique Néphrol Thér 2011

Image vedette

Tags:, , ,

Catégories : Lithiase

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

5 Commentaires le “Tout savoir sur l’oxalate dans la maladie lithiasique”

  1. 24 mai 2014 à 10:06 #

    je vous remercie dr vincent pour ces rappels assez interessant

    J'aime

  2. joseph maculaine
    26 mai 2015 à 00:51 #

    Je vous remercie pour ces conseilles très intéressant, moi je souffre du calcul rénaux, j’ai 27 ans .je vais suivre ce régime.

    J'aime

Rétroliens/Pings

  1. Calculs d’oxalate de calcium et chirurgie bariatrique | NEPHROBLOG - 19 avril 2014

    […] Concernant les apports alimentaires en oxalate, voir Tout savoir sur l’oxalate dans la maladie lithiasique […]

    J'aime

  2. Lithiases, quoi de neuf ? | NEPHROBLOG - 12 novembre 2014

    […] d’oxalate de calcium et chirurgie bariatrique  Tout savoir sur l’oxalate dans la maladie lithiasique Calcul rénal d’oxalate de calcium Anomalies biologiques retrouvées lors d’un bilan de lithiase […]

    J'aime

  3. Bilan métabolique en cas de lithiase récidivante | NEPHROBLOG - 23 septembre 2015

    […] quoi de de neuf ? Site internet sur les calculs rénaux Tout savoir sur l’oxalate dans la maladie lithiasique Calcul rénal d’oxalate de calcium Anomalies biologiques retrouvées lors d’un bilan de […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :