Archives de Tag: néphropathie produit de contraste

Une insuffisance rénale aiguë plurifactorielle

Voici le cas clinique que j’ai présenté au colloque de médecine interne de l’hôpital de la Tour. Source Ostermann et coll. Acute kidney injury 2016: diagnosis and diagnostic workup. Critical Care 2016 Image à la Une

Lire la suite

Le préconditionnement ischémique en néphrologie

Le préconditionnement (PC) ischémique est un puissant mécanisme de protection endogène ubiquitaire (coeur, rein, foie, tube digestif, système nerveux, muscle squelettique, etc.) contre les effets délétères d’une ischémie/reperfusion (I/R).[1] Le PC ischémique est déclenché par une ou plusieurs brèves séquences d’I/R réalisées peu de temps avant la survenue d’une ischémie prolongée suivie d’une reperfusion. Le […]

Lire la suite

Je vous reparle du système RenalGuard™

En avril de cette année, je vous ai présenté le dispositif RenalGuard™ pour la prévention de la néphropathie au produit de contraste (CIN). Les commentaires étaient clairement en défaveur de cette nouvelle technique avec quelques inquiétudes pour les urètres des patients qui bénéficieraient de ce dispositif! L’étude REMEDIAL II a comparé une hydratation par bicarbonate […]

Lire la suite

Evaluation du risque de néphropathie aux produits de contraste

Une amie radiologue, la Dr Martina Martins Favre, m’a posé la question de savoir s’il existait un questionnaire permettant de suspecter une insuffisance rénale. En effet, avant d’injecter de l’iode pour un examen radiologique, elle aimerait être sûre qu’il n’y a pas de risque pour les reins. Elle ne peut pas, par ailleurs, exiger une […]

Lire la suite

RenalGuard® pour protéger de la néphropathie au produit de contraste

RenalGuard System™ se compose d’une console et d’un set pour la perfusion et pour la collecte des urines. Pour la collecte des urines, il faut mettre une sonde urinaire (Foley) et un venflon pour la perfusion. La console mesure la diurèse/horaire et perfuse la même quantité au patient. En plus du remplacement du volume des […]

Lire la suite

Le fluimucil c’est fait

2308 patients ont été randomisés pour recevoir 1200 mg de N-acétylcystéine (Fluimucil®) pour 4 doses (2 avant/2 après) lors d’une coronarographie ou d’une angiographie. Les résultats ne montrent pas d’amélioration en terme de néphropathie au produit de contraste, modification de la créatinine, nécessité de dialyser et mortalité à 30 jours (globale et cardio-vasculaire) dans le […]

Lire la suite