La technique de la boutonnière

Pour canuler une fistule artério-veineuse (FAV), on utilise classiquement une technique en échelle (rope-ladder technique), où l’on canule toute le long de la FAV. On évite de canuler toujours dans le même endroit (area technique), ce qui risque de blesser le vaisseau et de favoriser le développement de sténose ou d’anévrisme. La technique de la boutonnière (buttonhole technique), moins populaire, consiste à créer un tunnel que l’on utilisera pour canuler la FAV à chaque séance de dialyse. Cette dernière technique diminuerait les douleurs liées au piquage, les échecs de canulation et la formation d’hématome.

Dans notre service, la répartition entre la technique en échelle et de la boutonnière est de moitié-moitié. Un patient canule lui-même sa fistule. L’idéal pour la confection du tunnel est que ce soit toujours la même infirmière qui pique durant 2 semaines, mais c’est difficile à organiser. Au maximum, 3 infirmières différentes confectionnent le tunnel avec cependant moins de succès.

Une étude belge, réalisée sur 145 patients dialysés,  a comparé les 2 techniques. Il y avait 75 patients dans le groupe buttonhole et 70 dans le groupe rope-ladder. Les résultats principaux:

  • moins de succès de canulation dans le groupe buttonhole !
  • moins d’hématome et d’anévrisme dans le groupe buttonhole
  • plus d’angioplastie dans le groupe rope-ladder
  • plus d’infection dans le groupe buttonhole
  • au niveau douleur, le score était moins important dans le groupe rope-ladder (moins de douleur) !

La technique de la boutonnière semble être une technique valable et engendre moins de complications vasculaires, au prix de plus d’infections. Une asepsie rigoureuse permet de résoudre ce dernier point. Pour la douleur, étonnamment, cette étude ne retrouve pas les mêmes résultats que d’autres études. Les patients n’ont cependant pas comparés la douleur en fonction d’une technique ou de l’autre.

Successful access cannulation requires a high level of awareness and skills of the dialysis nurse, and frequent monitoring, evaluation and education of the needling technique are mandatory to guarantee that patients will receive the highest quality of care.

3 commentaires

  1. Bonjour Vincent
    Auriez vous plus de publications ou de d’études concernant technique du buttonhole?merci par avance de vos orientations
    Dr tassadit Benhabib

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.