Magnésium: le cation oublié

Voici la présentation que j’ai donné ce jour à l’Hôpital Neuchâlelois avec une matinée consacrée au électrolytes.

Cliquer sur l’image pour télécharger la présentation au format PDF (4.2 Mo)Capture d_écran 2018-09-27 à 17.35.58

  • Le magnésium est l’élément chimique de numéro atomique 12, de symbole Mg.
  • Le magnésium est le huitième élément le plus abondant de l’écorce terrestre.
  • C’est le neuvième élément le plus abondant de l’univers.
  • C’est le quatrième cation le plus abondant de l’organisme.
  • C’est le cation intracellulaire le plus important après le potassium.
  • Il y a des centaines d’enzymes dans le corps qui ont besoin de magnésium pour fonctionner.
  • Il est présent dans toutes les cellules des organismes vivants.
  • Les plantes utilisent également du magnésium qui joue un rôle majeur dans la constitution de la chlorophylle, base de la photosynthèse.
  • La Chine contrôle 80% de la production mondiale de magnésium.
  • Une forte concentration de magnésium dans l’eau d’Epsom, en Angleterre, et ses effets sur la constipation et les douleurs abdominales ont conduit à la découverte  du magnésium et ses possibles effets thérapeutiques.
  • Le corps humain  contient environ 24 grammes de magnésium (soit environ 1’000 mmol).
  • Dans le corps humain, 60% du magnésium se trouve dans l’os, 25% dans le muscle et seulement 1% est extra-cellulaires.
  • La magnésémie reflète imparfaitement le statut en magnésium de l’organisme.
  • La concentration sérique en magnésium chez un individu sain se situe entre 0.7 et 1.1 mmol/l.
  • On distingue l’hypo-magnésémie modérée (< 0.7 mmol/l) et sévère (< 0.4 mmol/l).
  • L’hypomagnésémie est fréquente et sa présentation clinique aspécifique.
  • Le dosage de magnésurie permet de déterminer le mécanisme physiopathologique (extra-rénal ou rénal).
  • L’hypo-magnésémie peut être liée à certains médicaments: diurétiques thiazidique, inhibitieurs de la pompe à protons, inhibiteurs de la calcineurine…
  • L’hypo-magnésémie peut accompagner une hypokaliémie et/ou une hypocalcémie.
  • En présence d’une hypo-magnésémie modérée, un traitement per os (288-360 mg/j, soit 12-15 mmol/j) semble raisonnable.
  • En dehors de l’hypo-magnésémie et de la pré-éclampsie, les bénéfices du traitement par magnésium ne sont pas établis par la médecine factuelle.
  • Le magnésium n’a pas d’effet ergogénique chez le sportif.
  • Le magnésium n’a pas d’effet démontré (autre que placebo) contre les crampes musculaires.
  • Le magnésium pourrait avoir un effet dans les arythmies, l’hypertension artérielle, l’asthme…
  • L’hyper-magnésémie est rare et doit faire évoquer une cause iatrogène ou une insuffisance rénale.

Source

Image à la une

Voir aussi

Le magnésium en bref

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.