Risque d’insuffisance rénale terminale après don vivant de rein

Voici l’excellente présentation de la Dre Belén Ponte qui parle de l’étude Risk of End-Stage Disease Following Live Kidney Donation parue dans le JAMA de février 2014.

Cliquer sur l’image pour télécharger la présentation au format PDF (1.7 Mo)

Capture d’écran 2014-03-13 à 19.54.37

Jusqu’à présent, les études sur les donneurs vivants se sont principalement intéressées au risque de décès péri-opératoire, à l’apparition d’une protéinurie, au risque de développer une hypertension artérielle, à la baisse du débit de filtration glomérulaire et à la survie, considérée comme équivalente à celle de la population générale.[1-4]

Le Dr Abimereki Muzaale et coll. de Baltimore (Johns Hopkins University) ont conduit une étude dans laquelle le risque d’insuffisance rénale terminale de 96’217 donneurs de rein a été comparé au risque de 20’024 contrôles (personnes incluses dans l’étude NHANES III et qui ne présenteraient pas, à priori, de contre-indication à un don de rein).[5]

Globalement, le risque d’IRT à 15 ans était de 30.8 cas pour 10’000 personnes chez les donneurs de rein, par rapport à 3.9 cas pour 10’000 personnes dans le groupe contrôle. Le risque variait en fonction de l’origine ethnique.

Le risque de développer une IRT après don de rein est plus grand que pour le groupe qui garde ses deux reins, il est toutefois moindre que pour la population générale !

Voir aussi

Retrouver d’autres articles commentés dans la rubrique Médecin/Journal-club

Source

  1. The Living Donor in Kidney Transplantation Ann Intern Med 1987
  2. Proteinuria and reduced kidney function in living kidney donors: A systematic review, meta-analysis, and meta-regression Kidney International 2006
  3. Long-Term Consequences of Kidney Donation N Engl J Med 2009
  4. Long-term risks for kidney donors Kidney International 2013
  5. Risk of End-Stage Renal Disease Following Live Kidney Donation JAMA 2014

Image vedette

Tags:, , , ,

Catégories : Epuration extra-rénale, Insuffisance rénale chronique, Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

un commentaire le “Risque d’insuffisance rénale terminale après don vivant de rein”

  1. Hory B
    20 mai 2014 à 11:33 #

    Concernant le papier de Muzaale,reste à savoir si ces résultats sont applicables à d’autres populations et quel est le mécanisme de l’effet négatif de la néphrectomie. Il faudra attendre les résultats de l’étude EARNEST pour avoir des réponses…
    cf Moody WE in Am Heart J 2014; 167 : 141-142.e 2

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :