Altitude, insuffisance rénale et anémie

Les patients souffrants d’insuffisance rénale chronique produisent moins d’érytropoïétine (EPO) et ne sont pas capables de maintenir un taux d’hémoglobine suffisant. [voir le billet sur l’anémie en dialyse] Il faut alors les substituer avec de l’EPO exogène.

Lorsqu’une personne en bonne santé va en altitude, il se produit une adaptation physiologique. La baisse de l’oxygène va entraîner,  par stimulation de la production endogène d’EPO, une augmentation de l’hémoglobine et pallier ainsi à la baisse d’oxygène

Les patients avec une insuffisance rénale n’ont à priori pas ce mécanisme d’adaptation et des taux d’hémoglobine plus hauts devraient être théoriquement visés lorsqu’ils résident en altitude.

Une étude américaine sur plus de 340’000 patients en dialyse a montré que les patients dialysés en altitude ont une hémoglobine plus haute, mais nécessite moins d’EPO.1

Our results suggest that ESRD patients living at high altitude either increase endogenous EPO production or respond better to endogenous and exogenous EPO.

Ceci suggère qu’il y aurait des sources extra-rénale d’EPO qui seraient stimulées lors de l’exposition à l’hypoxie. Des études suggèrent toutefois que cette exposition doit être de longue durée pour stimuler cette EPO extra-rénale.2, 3

Une autre explication serait que l’hypoxie stimule un facteur qui s’appelle HIF (pour hypoxia inducible factor) et que celui-ci amènerait une meilleure utilisation du fer, de l’EPO et une stimulation plus efficace de l’érythropoïèse, soit la production de globules rouges.

Voici quelques éléments de réponse à la question que se pose Emmanuel sur sa page Facebook [lien sur la page Facebook de « Montagnes d’espoir, le blog d’Emmanuel Gastaud »]. Je dirais donc qu’un stage d’acclimation est peut-être efficace, mais il faut mieux probablement augmenter la dose d’EPO pour avoir une hémoglobine plus haute au moment du passage en altitude.

Références

1. Brookhart MA, Schneeweiss S, Avorn J, Bradbury BD, Rothman KJ, Fischer M, Mehta J, Winkelmayer WC. The Effect of Altitude on Dosing and Response to Erythropoietin in ESRD. Journal of the American Society of Nephrology. 2008;19(7):1389-1395. [télécharger le fichier PDF, 1.1 Mo]

2. Quick J, Eichenberger A, Binswanger U. Stimulation of erythropoietin in renal insufficiency by hypobaric hypoxia. Nephrol Dial Transplant. 1992;7(10):1002-1006.[pubmed]

3. Bosman DR, Osborne CA, Marsden JT, Macdougall IC, Gardner WN, Watkins PJ. Erythropoietin response to hypoxia in patients with diabetic autonomic neuropathy and non-diabetic chronic renal failure. Diabet Med. 2002;19(1):65-69. [pubmed]

Tags:, , , ,

Catégories : Information patients, Insuffisance rénale chronique, Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

un commentaire le “Altitude, insuffisance rénale et anémie”

  1. Benstaali Nabila
    20 février 2011 à 04:15 #

    à lire de plus en plus d’articles se rapportant aux malades insuffisants rénaux,je suis entrain de subir un transfert de tous leurs maux sur moi!que faire pour que personne ne vive pareil drame!?la prévention,je sais bien,mais souvent on n’y échappe pas!(malformations rénales).une culture de reins qu’on implanterait?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :