Alcalose métabolique sévère

Le billet – sur l’excellent site PerrUche en Automne sur les Bilans entrants de la nuit… – décrivant une femme de 36 ans avec une importante alcalose métabolique m’a fait me rappeler un cas un peu similaire mais associé à une insuffisance rénale aiguë:

Cliquer sur l’image pour télécharger la présentation au format PDF (184 Ko)

On voit sur cette dernière plaque l’évolution de l’alcalose métabolique avec alcalose respiratoire concomitante (voir la loi des 5 règles). Pour avoir présenté ce cas à des néphrologues, des intensivistes et des internistes, je peux dire que l’on peut en discuter des heures pour savoir qui fait quoi et dans quel ordre (on arrive assez bien à réfléchir sur un trouble électrolytique isolé, mais quand tout est perturbé, c’est plus difficile). La prise en charge c’est tout d’abord faite par les intensivistes qui nous ont appelé à 18h42 quand le pH atteignait 7.77 avec comme question de savoir s’il fallait dialyser le patient. On constate qu’en faisant respirer le patient dans un sac, le pH diminue (la pCO2 remonte) et finalement nous avons perfusé de l’acide chlorhydrique (passé sur une voie centrale posée sous contrôle échographique). Je ne suis pas sûr que ce dernier traitement était nécessaire et c’est surtout l’hydratation qui a permis de corriger le toute.

Voici l’excellente présentation du professeur Martin avec comme prétexte ce patient permettant un rappel de la physiopathologie et de la prise en charge de l’alcalose métabolique

Cliquer sur l’image pour télécharger la présentation au format PDF  (1.1 Mo)

Résumé pour le traitement de l’alcalose métabolique

  • Traitement de la cause
    • Déficit en chlore: NaCl
    • Déficit en potassium: KCl
    • Excès de minéralocorticoïdes: spironolactone, chirurgie adénome, etc…
  • Si insuffisant ou si déficit en chlore associé avec une hypervolémie
    • Acetazolamide (Diamox®)
    • HCl dilué
    • Hémodialyse
    • Hypoventilation contrôlée
    • (IPP si aspiration gastrique)

Tags:, ,

Catégories : Electrolytes, Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

4 Commentaires le “Alcalose métabolique sévère”

  1. 12 janvier 2012 à 21:46 #

    Merci pour l’excellent, je ne sais pas si je le mérite. Dans le JASN il y a un très bon papier sur les alcaloses métaboliques et sur l’importance d’apporter du chlore. http://jasn.asnjournals.org/content/early/2012/01/05/ASN.2011070720.abstract
    Quand j’étais interne je crois que c’est le seul trouble qui me stressait, maintenant j’adore ça les alcaloses métabolique. Un très joli cas en tous cas.

    J'aime

    • 17 janvier 2012 à 08:24 #

      Cher Stéphane (ou Kyste),
      L’excellent est amplement mérité!
      Merci pour cette référence toute « fraîche » que j’ai lu avec intérêt.
      Bien à vous

      J'aime

  2. ben salem
    27 novembre 2014 à 17:31 #

    COMMENT PRESCRIRE DIAMOX ET MANNITOL CHEZ LE NEPHROPATHE CHRONIQUE ET DIALYSE

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :