La mort de Mozart, et si c’était les reins?

Wolfgang Amadeus Mozart est mort le 5 décembre 1791 à Vienne. Il était alors âgé de 35 ans. La cause de sa mort, 200 ans plus tard, reste mystérieuse. Différentes hypothèses sont évoquées:

  • Empoisonnement
  • Insuffisance rénale
  • Purpura d’Henoch-Schönlein
  • Trichinose
  • Syphilis

Toujours est-il que  la dernière équipe à s’être penché sur la question pense qu’il est décédé d’une glomérulonéphite post-streptococcique.
Pour ce faire, les auteurs sont allés voir dans le registre des décès de cette époque. Ils ont vu que la première cause de mortalité, était la tuberculose, suivi de la cachexie avec malnutrition et en troisième position les oedèmes…
L’hypothèse d’une infection à streptocoque avec ensuite une atteinte rénale semble corroborer la description de sa belle-soeur, Sophie Haibel. Elle se rappelle que le corps de Mozart était très gonflé, l’empêchant de se retourner dans son lit. Son état mental était bon jusqu’à la fin, puisqu’il travaillait sur Requiem. En conclusion, un néphrologue aurait peut-être pu sauver ce génie !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.