Quelle dose d’hémodiafiltration ?

Nous proposons actuellement à la plupart de nos patients de l’hémodiafiltration qui combine la diffusion (dialyse) et la convection (filtration). La réinjection se fait en post-dilution.

Capture d’écran 2016-05-31 à 19.35.15.png

Voir présentation(s) Pr Canaud (liens ci-dessous)

Capture d’écran 2016-05-31 à 13.53.36.png

Pour la diffusion, la qualité est évaluée par le Kt/V qui est, soit calculé par le générateur, soit calculé après dosage de l’urée avant et après la dialyse que nous faisons  lors du bilan mensuel.

Tout le monde est maintenant d’accord pour dire que la qualité de l’hémodialyse est bonne quand le Kt/V est supérieur à 1.4 [1]

Pour la convection, la qualité est évaluée par le volume d’ultrafiltration total, soit la somme du volume de substitution et de la perte de poids. Selon les différentes études menées, le volume d’ultrafiltration total, pour avoir un effet sur la survie, devrait être de 40 L/m2/semaine ou 70 litres/1.73 m2/semaine. (Surface corporelle selon la formule de Mosteller [Taille(cm) x Poids(kg) /3600]0,5 )*

La .qualité de la part de convection peut également être apréciée par la ß2-microglobuline qui devrait rester inférieure à 27.5 mg/L.

Capture d’écran 2016-05-31 à 13.32.09.png

*N’hésitez pas à utiliser l’application MedCalX pour calculer la surface corporelle.

Voir aussi

2e Symposium Infirmer romand en Néphrologie
Bénfices cliniques de l’hémodiafiltration
Quelques recommandations pour l’hémodiafiltration haute efficacité

Sources

  1. Eknoyanet coll. Effect of dialysis dose and membrane flux in maintenance hemodialysis. N Engl J Med 2002: 347; 2010

  2. Canaud et coll. Mortality risk for patients receiving hemodiafiltration versus hemodialysis: European results from the DOPPSKidney Int 2006; 69: 208
    [DOPPS study: étude observationnelle avec 2165 patients identifie pour la première fois un rôle du volume convectif. Elle montre qu’un volume de substitution de 15-25 litre par séance (OL-HDF)  résulte en une diminution de la mortalité de 35% par rapport à de l’hémodialyse low-flux (LF-HD)
  3. Grooteman et coll. Effect of online hemodiafiltration on all-cause mortality and cardiovascular outcomes. J Am Soc Nephrol 2012; 23: 1087
    [CONTRAST study: étude randomisée contrôlée avec 714 patients qui n’arrive pas à montrer la supériorité de l’OL-HDF vs LF-HD. Une analyse post hoc montre cependant que des volumes de convections plus importants sont associés avec une réduction significative de la mortalité globale et cardiovasculaire]
  4. Ok et coll. Mortality and cardiovascular events in online haemodiafiltration (OL-HDF) compared with high-flux dialysis. Nephrol Dial Transplant 2013; 28: 192
    [Turkish HDF study: étude randomisée contrôlée avec 782 patients qui ne montre pas de différence de mortalité entre l’OL-HDF vs HF-HD. Une analyse post-hoc montre cependant une réduction de la mortalité dans le sous-groupe recevant une volume de substitution > 17.4 litres par séance]
  5. Maduell et coll. High-efficiency postdilution online hemodiafiltration reduces all-cause mortality in hemodialysis patients. J Am Soc Nephrol 2013; 24: 487
    [ESHOL study: étude randomisée contrôlée prospective avec 906 patients prévalents comparant OL-HDF post-dilution vs HF-HD avec baisse de 30% de la mortalité globale et de 33% de la mortalité cardiovasculaire. Le volume de substitution est >23.7 litres par séance]
  6. Tattersall et coll. Online haemodiafiltration: definition, dose quantification and safety revisited. Nephrol Dial Transplant 2013; 28: 542
    [Le volume de convection est défini, selon les recommandations EUDIAL, comme le volume d’ultrafiltration total durant la séance, soit la somme du volume de substitution et de la perte de poids.]
  7. Canaud et coll. Optimal convection volume for improving patient outcomes in an international incident dialysis cohort treated with online hemodiafiltration. Kidney Int 2015; 88: 1108
    [Etude rétrospective chez 2293 patients incidents pour déterminer le seuil de volume de substitution nécessaire en OL-HDF post-dilution pour obtenir un avantage de surive. Celui-ci est déterminé entre 55 et 75 litres par semaine]

Image à la Une

Tags:, , , , , ,

Catégories : Epuration extra-rénale, Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

2 Commentaires le “Quelle dose d’hémodiafiltration ?”

  1. Hory Bernard
    23 décembre 2016 à 08:58 #

    Merci Vincent pour ce point de vue très clair.Juste une remarque sémantique; d’un point de vue pharmacologique, les données concernant la relation dose-effet sont généralement représentées par un graphique avec la dose (généralement exprimé en log10 de la dose) sur l’axe des abscisses et l’effet évalué (réponse) sur l’axe des ordonnées. L’effet pharmacologique est fonction de la posologie et du temps, et ce type de graphique décrit la relation dose-effet indépendamment du temps. Il y a donc dans notre réflexion sur la dose de dialyse une extension de cette notion de pharmacologie qu’il faut clarifier tant à la fois pour le KT/V que pour  volume de réinjection en HDF post dilutionnelle. Que penser alors de plus  des données japonaises en HDF prédilutionnelle avec des débits sanguins plus faibles et des volumes de réinjection proportionnellement supérieurs? Tout n’est pas si définitif de mon point de vue.AmitiésB Hory 

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :