Archives de Tag: allopurinol

IRC – ralentir sa progression en baissant l’acide urique ?

Cela fait longtemps que l’on suspecte l’acide urique comme possible responsable de la pathogénèse et de la progression de l’insuffisance rénale. Logiquement un traitement uricosurique devrait diminuer cette progression. Malheureusement, il y a peu d’études interventionnelles et encore moins d’études randomisées et contrôlées disponibles pour l’étayer. Une méta-analyse récente de 8 études regroupant 476 patients étudie l’effet de […]

Lire la suite

Lithiases, quoi de neuf ?

Pour commencer, voici les recommandations 2014 de l’American College of Physicians (ACP) Dietary and Pharmacologic Management to prevent Recurrent Nephrolithiasis in adults (cela vient de sortir). Je vous ai fait quelques plaques pour résumer ces recommandations (je ne me suis pas amusé à traduire). Cliquer sur la première image pour télécharger la présentation au format PDF (155 […]

Lire la suite

Traitement de la goutte en cas d’insuffisance rénale

Le Dr Jérôme Bertrand s’est penché sur le problème du traitement de la goutte chez l’insuffisant rénal.1 Je ne reviendrai pas sur la physiopathologie de l’hyperuricémie et de l’arthrite goutteuse qui sont  très bien expliquées dans l’article, mais vais m’attarder sur le traitement. Voici le tableau qui résume les options thérapeutiques: Pour le traitement de […]

Lire la suite

Néphropathie hyperuricémique juvénile familiale (NHJF)

En 1960, Duncan et Dixon rapportent l’histoire d’un agriculteur anglais de 19 ans atteint d’une insuffisance rénale chronique et, depuis 5 ans, de goutte articulaire sévère ; constatant que 5 des 7 membres de sa fratrie ainsi que leur mère cumulent également une hyperuricémie et une atteinte rénale, ils sont les premiers à attirer l’attention […]

Lire la suite

Syndrome de lyse tumorale

Nous avons vécu le cas d’une dame de 76 ans avec un lymphome du manteau diagnostiqué il y a plus de 5 ans avec différentes chimiothérapies (CHOP-rituximab, everolimus) et radiothérapie. Le traitement a été repris en octobre 2009 par rituximab, puis bendamustine en raison de la progression d’adénopathies rétro-péritonéales et d’une splénomégalie. 15 jours après […]

Lire la suite