Cylindres urinaires

Tiré d’un cas interactif « Better Pills » [N Engl J Med 2010]

J’ai repris les illustrations et traduit le texte de ce cas présenté dans le Journal de Médecine de la Nouvelle Angleterre.

Cylindres urinaires


Les cylindres urinaires se forment lorsque des cellules, des débris cellulaires et des protéines adoptent la forme du tubule rénal dans lequel ils se trouvent. La présence de cylindres dans les urines est habituellement l’indice de la présence d’une pathologie, bien que la présence de cylindres hyalins peut être observée chez des personnes en bonne santé. Lors la recherche de cylindres dans un échantillon d’urine, la qualité de l’échantillon et l’expérience de l’examinateur sont importants. Les échantillons d’urine doivent être traitées dès que possible, et certainement dans les 2 heures, pour limiter la dégradation des cylindres et d’autres éléments. Par conséquent, la présence de cylindres dans les urines peuvent être évocatrice d’un diagnostic, mais son absence  ne peut pas exclure définitivement un diagnostic. Un observateur peu expérimentés risquent de manquer des cylindres urinaires, c’est pourquoi si l’interprétation d’un sédiment urinaire est crucial pour un diagnostic, l’échantillon d’urine doit être examiné par un néphrologue.

Certaines situations cliniques, dans lesquelles l’examen de l’urine à la recherche de cylindres urinaires est particulièrement utile, comprennent le diagnostic de nécrose tubulaire aiguë et celui de glomérulonéphrite. Chez un patient présentant une insuffisance rénale aiguë, la présence de cylindres granuleux (et présence de cellules épithéliales des tubules rénaux) permet de faire le diagnostic de nécrose tubulaire aiguë. La présence de cylindres érythrocytaires dans l’urine – en particulier lorsqu’ils sont présents avec des globules rouges dysmorphiques et une protéinurie – suggère fortement un diagnostic de glomérulonéphrite.

1. Cylindre granuleux

1.1 Formation d’un cylindre granuleux

En cas de nécrose tubulaire, les lésion tubulaires rénales provoquent un décollement des cellules épithéliales.

La protéine de Tamm-Horsfall est sécrétée par les cellules épithéliales de la branche ascendante de l’anse de Henle

La formation de cylindres se produit lorsque la myoglobine et d’autres produits du métabolisme se lient avec la protéine de Tamm-Horsfall dans le tubule distal et le tube collecteur ; ils sont ensuite éliminés dans les urines

2. Cylindre érythrocytaire

2.1 Formation d’un cylindre érythrocytaire

En cas de glomérulonéphrite ou de vasculite rénale, les globules rouges passent le glomérule et se retrouvent dans le tubule (érythrocytes glomérulaires, dysmorphique)

La protéine deTamm-Horsfall est sécrétée par les cellules épithéliales de la branche ascendante de l’anse de Henle

La formation de cylindres se produit lorsque les globules rouges se lient avec la protéine de Tamm-Horsfall dans le tubule distal et le tube collecteur ; ils sont ensuite éliminés dans les urines

3. Cylindres leucocytaires

3.1 Formation d’un cylindre leucocyaire

En cas de pyélonéphrite et de néphrite interstitielle, les cellules inflammatoires migrent dans le néphron

La protéine de Tamm-Horsfall est sécrétée par les cellules épithéliales de la branche ascendante de l’anse de Henle


La formation de cylindres se produit lorsque les globules blancs se lient avec la protéine de Tamm-Horsfall dans le tubule distal et le tube collecteur ; ils sont ensuite éliminés dans les urines

4. Cylindre pigmenté en cas de myoglobinurie ou de rhabdomyolyse

4.1 Formation d’un cylindre pigmenté

En cas de rhabdomyolyse, la myoglobine résultant de la destruction du muscle squelettique entre dans le néphron et provoque une insuffisance rénale aiguë par vasoconstriction et atteinte tubulaire.

La protéine deTamm-Horsfall est sécrétée par les cellules épithéliales de la branche ascendante de l’anse de Henle

En présence d’urine acide, la myoglobine précipite avec la protéine de Tamm-Horsfall, entraînant la formation de cylindres dans le tubule distale et le tube collecteur.



2 Commentaires le “Cylindres urinaires”

  1. Imène
    30 novembre 2012 à 15:24 #

    Que c’est bien illustré et expliqué

    J'aime

Rétroliens/Pings

  1. Cylindres urinaires « nephrohug - 10 novembre 2010

    […] Cylindres urinaires […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :