Hémodialyse fréquente

Voici un billet qui va faire double emploi!

Premièrement pour vous signaler que La Feuille de février est là et deuxièmement pour revenir sur l’article du NEJM sur l’hémodialyse fréquente, soit 6x par semaine.

Voici l’article que vous trouverez dans La Feuille sur cette étude (lui-même tiré de MediScoop.net)

Le bénéfice de l’hémodialyse augmente avec la fréquence des séances Une hémodialyse très fréquente à hauteur de cinq à six séances par semaine, contre trois séances conventionnelles, apporte un bénéfice plus important en termes de survie ou d’évolution de la masse ventriculaire gauche ou encore de survie ou d’état de santé général du patient. En revanche, elle multiplie les interventions liées aux accès vasculaires des malades. Ces travaux sont parus dans le NEJM.

Le fait d’augmenter pendant un an le nombre de séances hebdomadaires d’hémodialyse de 3 à 6 a permis d’augmenter le bénéfice du traitement sur au moins deux critères composites : décès ou masse ventriculaire gauche et décès ou état physique général.

Pour arriver à ces conclusions des chercheurs du Frequent Hemodialysis Network (FHN) ont effectué un essai randomisé pendant un an, incluant 125 patients qui suivaient 6 séances par semaine et 120 autres personnes qui suivaient 3 séances par semaine.

Les deux critères composites principaux étaient la survenue d’un décès ou une modification de la masse ventriculaire gauche après 12 mois, évaluée par IRM cardiaque et la survenue d’un décès ou une modification de l’état général de santé du patient selon un score RAND en 36 items.

Plusieurs critères secondaires reposaient sur les performances cognitives, une dépression, des marqueurs de nutrition, le métabolisme minéral, une anémie, la pression artérielle, les taux d’hospitalisation…

Au terme d’un an, les patients du groupe « hémodialyse fréquente » avaient suivi en moyenne 5,2 séances par semaine. Les résultats montrent que cette fréquence est associée à un risque relatif de décès ou d’augmentation de la masse ventriculaire gauche diminué de 39% et un risque relatif de décès ou de réduction du score de santé physique diminué de 30%.

Ces patients ont également un meilleur contrôle de la pression artérielle et de l’hyperphosphatémie. En revanche, ils subissent plus souvent des interventions liées à l’accès vasculaire pour leur hémodialyse (RR= 1.71).

Et comme j’avais présenté cet article à un journal-club, voici également ma présentation sur cet article.

Référence: In-Center Hemodialysis Six Times per Week versus Three Times per Week – The FHN Trial Group – N Engl J Med 2010

Tags:, ,

Catégories : Epuration extra-rénale, Information patients, Journal-club, Néphrologie, Présentation

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

2 Commentaires le “Hémodialyse fréquente”

  1. Benstaali Nabila
    6 février 2011 à 02:57 #

    Il reste terrible d’en arriver à ce stade!Dans mon pays souvent les malades peinent pour avoir leurs RDV d’hémodialyse!et souvent pendant mes gardes,j’ai eu à prendre en charge des crises d’OAP sévères car le malade n’a pas pu bénéficier d’une séance faute de moyens techniques!terrible!

    J'aime

Rétroliens/Pings

  1. Tweets that mention Hémodialyse fréquente « nephrohug -- Topsy.com - 7 février 2011

    […] This post was mentioned on Twitter by hopitaux unige, nephrohug. nephrohug said: Hémodialyse fréquente: http://t.co/9RDO1ul […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :