Il n’y a pas que le sel de cuisine

Il n’y a pas que le sel de cuisine qui fait monter la tension artérielle comme nous le rappelle le Dr Pruijm dans un excellent article « Alimentation et hypertension artérielle: au-delà du sel de table » publié dans la Revue Médicale Suisse.

L’anamnèse « culinaire » est dès lors importante et doit rechercher la consommation de boissons sucrées, d’alcool, de caféine, de réglisse ou  la prise de drogues (cocaïne ou amphétamines).

Au contraire, certaines substances ont l’effet contraire, à savoir un effet anti-hypertenseur et l’on pense au potassium, au calcium, à la vitamine D, à l’acide folique, aux fibres alimentaires, au chocolat noir, à l’ail et au régime DASH.

Les mécanismes postulés sont bien expliqués et je vous laisse les découvrir en lisant l’article.

Je ne vais m’attarder que sur le cas du potassium qui  semblerait plutôt avoir un effet anti-hypertenseur. Cet effet serait médié par le NO et l’aldostérone.

Cette constatation vient d’étude épidémiologique comme la Scottish Heart Health Study sur 11’626 sujets qui ont eu des récoltes urinaires de 24h avec un effet protecteur et anti-hypertenseur si l’excrétion urinaire de potassium est importante [Semin Nephrol 1999; 19: 500].

Une méta-analyse retrouve cette association avec un apport réduit un potassium qui augmente la tension artérielle (33 études soit 2’609 patients) et propose de recommander l’augmentation que la prise de potassium comme prévention et traitement de l’hypertension, en particulier chez les sujets incapables de diminuer l’apport en sodium! [JAMA 1997; 277: 1624]

Une méta-regression (!) de 27 « potassium trials » et 40 « sodium trials » retrouve cet effet et conclue:

…reduced sodium intake and increased potassium intake could make a substantial contribution to the prevention of hypertension, especially in population where blood pressure is already elevated.

C’est fort de cette hypothèse que le potassium peut diminuer la tension artérielle qu’une équipe londonienne a fait un essai randomisé contrôlé en cross-over chez 57 patients hypertendus non encore traités. Un groupe traitement (K sous forme de fruits (20-40 mmol par jour) ou citrate de potassium (40 mmol par jour) et un groupe contrôle (fruits comme d’habitude ou placebo). Et pour la faire courte, cela ne fait pas diminuer la tension artérielle de façon significative. Agaçant, non?

Ce n’est pas pour autant qu’il ne faut pas manger des fruits!

Tags:, ,

Catégories : Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :