Comment mieux dialyser le phosphate?

Une étude intéressante dans le journal américain des maladies rénales (AJKD) sur différentes techniques de dialyse pour mieux contrôler le phosphate.

On sait que trop de phosphate n’est pas bon, on ne sait pas encore si le fait de le faire baisser est bon! Toujours est-il que les différents recommandations des sociétés savantes proposent des valeurs de phosphate inférieures à 1.8 mmol/l,  voire une normalisation de celui-ci.

Tonelli et coll. s’étonnent que l’on s’intéresse surtout au traitement médicamenteux (chélateurs à base calcium ou autres) et assez peu à la technique de dialyse proprement dite. C’est pourquoi il propose cette étude randomisée crossover dans 6 centres de dialyse.

18 patients avec un phosphate moyen de 1.9 mmol/l vont bénéficier de 4 techniques de dialyse durant 6 semaines chacune.

Paramètres Hémodialyse standard Augmentation débit dialysat Augmentation temps 2 filtres en parallèle
temps 4h 4h 4h30 4h
fréquence 3x/semaine 3x/semaine 3x/semaine 3x/semaine
filtre high-flux high-flux high-flux high-flux
débit sanguin 350-400 ml/min 350-400 ml/min 350-400 ml/min 350-400 ml/min
débit dialysat 500 ml/min 800 ml/min 500 ml/min 800 ml/min
nb de filtre 1 1 1 2 en parallèle

Les résultats montrent que l’utilisation de 2 filtres en parallèle durant 6 semaines entraîne un meilleur contrôle du phosphate (-0.4 mmol/l) par rapport à l’hémodialyse standard. Le fait d’augmenter le débit de dialysat ou le temps ne change rien.

Le problème est que l’utilisation de 2 filtres à chaque dialyse est beaucoup plus coûteuse qu’un traitement de sevelamer, par exemple! Ils proposent, dans une étude future, d’augmenter la surface du filtre.

Quelques remarques sur cette étude:

  • En particulier sur les patients qui ont accepté d’être dialysé 4h30 et pour 3 groupes pendant 30 minutes « pour rien »! Bravo, quand on sait la difficulté que l’on rencontre quand on veut augmenter le temps de dialyse de nos patients et pour de bonnes raisons!
  • Nous avons essayé des surfaces de filtre plus importante, sans succès et la seule technique qui marche est la dialyse quotidienne (6x2h)!

Tags:,

Catégories : Néphrologie

Auteur :Dr Vincent Bourquin

Néphrologue blogueur

Souscrire

Souscrire à nos flux RSS et profils sociaux pour recevoir les mises à jour.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :